info@levestiairech.com
Canadiens

Victor Mete, réserviste en 2021?

506Views

Le Canadien a ajouté énormément de profondeur en défense durant la saison morte 2020. Ainsi, Edmundson et Romanov (qui va percer l’alignement en 2021) s’amènent avec l’équipe et risquent fort de se voir conférer des postes permanents au sein de la brigade défensive du Tricolore.

Ces derniers viendraient donc se greffer à un noyau dur composé de Weber, Petry et Chiarot, déjà assurés de leur poste en 2021.

Bien sûr, il n’y a pas de garanties dans la LNH, et les joueurs devront faire leurs preuves lors du camp d’entraînement. Mais au rythme où vont les choses il ne pourrait y avoir qu’une seule place disponible dans les trois paires de défenseurs réguliers des Canadiens la saison prochaine.

Dans cette très probable éventualité, Juulsen, Fleury, Mete et Kulak se disputeraient la dernière position de défenseur partant en Janvier. Bon, il se pourrait que des blessures, une progression impressionnante de l’un des défenseurs, ou des contre-performances marquées des partants attitrés permettent à plusieurs de ces joueurs de faire partie de l’alignement de départ de l’équipe.

Cependant, Kulak, au vu de ses très fortes performances des séries, part favori pour se tailler un poste régulier avec Montréal en 2021.

Mais qu’en est-il du potentiel de Victor Mete dans tout cela?

Le jeune défenseur du Canadien et ancien choix de quatrième ronde (100e) en 2016 est déjà un vétéran de trois saisons avec le club, mais on oublie parfois qu’il n’a que 22 ans.

Il est impossible de nier que Mete n’a pas montré la progression offensive tant attendue, et qu’il s’est vu offrir un poste qu’il n’avait pas vraiment mérité en 2017 de par la faiblesse des défenseurs gauchers de l’époque.

Toujours en est-il que depuis ses débuts Mete n’a pas mal fait en particulier, mais il n’a aussi pas réussi non plus à produire autant que son temps de jeu (16:37 en moyenne), ses partenaires les plus fréquents (Weber, Petry), et son déploiement ne laisserait présager normalement, avec seulement 31 points en 171 matchs (0.18 PPG).

En outre, Mete n’a réussi à obtenir son premier but qu’après 127 matchs, un rendement que l’on ne pourrait qualifier autrement que <<horrible>>.

Mais le potentiel est toujours là pour Victor Mete, qui est encore très jeune d’après les standards des défenseurs; Brian Rafalski ne s’est taillé un poste dans la LNH qu’à 26 ans à titre d’exemple. Il suffit que Victor Mete prenne davantage confiance en ses moyens, gagne en maturité, peaufine sa lecture de jeu à l’attaque, et soit plus proactif en défensive pour qu’il puisse devenir un défenseur réellement digne d’un poste dans le top 4.

Inversement, certains analystes considèrent que les talents de Mete en transition se classent parmi l’élite de la Ligue Nationale et pourraient faire de lui une vedette offensive avec un peu plus de temps de jeu et de développement. Mais nous nous garderons une réserve en la matière vu la médiocrité relative de sa créativité offensivement, son arsenal de tirs peu menaçant, sans oublier son maniement de rondelle et ses habiletés de passeur très ordinaires.

Le potentiel demeure, certes, mais quel rôle risque d’occuper Mete en 2021?

Si Mete pourrait très bien se révéler être, avec un peu de chance, un rouage important des Canadiens dans les années à venir, il risque d’occuper un poste de réserviste pour un bonne partie de la saison 2021, à moins qu’il ne connaisse un camp d’entraînement remarquable en Janvier.

Plus précisément, puisque que le jeune défenseur devra être soumis au ballottage si d’aventure l’équipe veut le rétrograder dans la Ligue américaine, Victor Mete devrait se voir confier le poste de 7e ou 8e défenseur avec Juulsen, qui est dans la même situation que lui.

Heureusement, puisque la saison s’annonce chargée, Claude Julien devra souvent reposer ses arrières pour les garder frais et dispos, ce qui devrait accorder aux réservistes du Canadien et aux membres de l’escouade taxi (probablement Fleury et Ouellet pour les défenseurs) de nombreuses opportunités de se faire valoir.

Enfin, si Mete veut demeurer à Montréal pour longtemps encore et se décrocher une place dans le top 4, il devra redoubler d’efforts et ne pas laisser son potentiel en friche comme il l’est actuellement.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.