info@levestiairech.com
Canadiens

Une saison de 40 points pour Kotkaniemi

Photo par NHL.com
598Views

Alors que la saison 2021 s’amorcera sous peu, l’attention médiatique pointe vers plusieurs horizons. Jadis principal sujet de conversation, Jesperi Kotkaniemi cède désormais sa place aux Suzuki, Toffoli, Anderson, Drouin et Romanov. Après une deuxième saison en deçà des attentes, le jeune Finlandais se hissera fort probablement parmi les meilleurs joueurs de l’équipe cette année.  

Une saison écourtée  

Lors de son année recrue, en 2018-19, Kotkaniemi avait connu un bon début de saison. En fait, il a bien joué pendant les 65 premiers matchs récoltant 32 points. Puis, il a manqué de jus en fin de saison comme en témoignent ses 2 maigres points lors des 14 derniers matchs.  

Cette baisse de régime avait fait jaser. Interrogé à ce sujet, Claude Julien avait alors dit

« Au cours des dernières semaines, nous avons constaté qu’il avait un peu ralenti. Nous allons lui donner une chance de se reposer un peu. C’est quelque chose de tout à fait normal pour un jeune qui n’a que 18 ans ». 

Claude Julien, le 5 mars 2019

Cette année, que Kotkaniemi soit en meilleure forme ou pas, il bénéficiera grandement d’un calendrier écourté. 56 matchs, c’est parfait pour ne pas être affecté par une baisse de régime en fin de saison.  

Une confiance évidente 

Depuis son renvoi avec le Rocket de Laval la saison dernière, Kotkaniemi semble avoir retrouvé sa confiance en lui. À Laval, il a récolté 13 points en 13 matchs. Ensuite, il a terminé à égalité au premier rang des marqueurs du CH en séries, avec 4 buts en 10 matchs. Plus tôt cette année, alors que le Canadien l’avait prêté à son ancien club en Finlande, il a amassé 8 points en 10 matchs. À titre de comparaison, en 2017-18, il avait obtenu 29 points en 57 matchs dans cette même équipe.  

On remarque aussi une plus grande confiance en ses aptitudes physiques. Non satisfait d’avoir rajouté une vingtaine de livres depuis son entrée dans la ligue, le jeune de 20 ans se sert de cette nouvelle force. En séries éliminatoires, il a terminé au 2e rang de l’équipe au chapitre des mises en échec et ce, malgré une utilisation minimale.  

Sa bataille contre Robert Hagg représente un signe indiscutable de la nouvelle confiance de Kotkaniemi en sa propre force. On parle ici d’un jeune de 20 ans, qui a passé une bonne partie de son début de carrière par terre, qui n’hésite pas une seconde à jeter les gants et qui s’en tire relativement bien.   

Plus de temps de glace  

À sa saison recrue, Kotkaniemi jouait en moyenne 13:30 minutes par match. Cela le plaçait au 11e rang chez les attaquants du CH. Lors de sa deuxième saison à Montréal, sa moyenne a diminué à 13:00 (13e rang). En séries, il jouait 13:53 minutes par match (10e rang). Considérant ce qu’il a démontré depuis son renvoi à Laval, son utilisation augmentera à coup sûr cette saison. Bien qu’il soit présentement 3e dans la hiérarchie des centres, derrière Suzuki et Danault, il risque de voir de plus en plus de temps de glace en avantage numérique.  

Cependant, il faudra absolument qu’il améliore son efficacité au cercle de mises en jeu. Son niveau à cet égard n’est rien de moins qu’atroce.  

Une saison écourtée, une plus grande confiance en soi, une utilisation accrue et un rare talent brut, ne peuvent que mener à une saison record en termes de productivité. Une campagne de 40 points en 56 matchs, soit l’équivalent de 58 points en 82 matchs, apparaît tout à fait possible pour le 3e choix au total lors de l’encan 2018.  

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.