info@levestiairech.com
Canadiens

Un premier match encourageant

PHOTO BY DAN HAMILTON /USA TODAY Sports
218Views

L’an passé, le Canadien a marqué 4 buts et plus à 25 reprises. Sa fiche pour ces matchs ? 21 victoires et 4 défaites. En ce sens, la défaite d’hier constitue une surprise de taille. Toutefois, si cette performance contre les Maple Leafs est signe des choses à venir, la saison risque d’être fort intéressante.  

Dominant à forces égales 

Les Maple Leafs forment une équipe redoutable offensivement. La saison dernière, ils partageaient le premier rang de la ligue au chapitre des buts à 5 contre 5. Leur alignement étant pratiquement identique cette année, il ne faut pas s’étonner qu’ils aient marqué 5 buts hier.  

Pourtant, si une équipe semblait en contrôle du jeu à forces égales, c’est bien le Canadien. N’eût été de l’indiscipline du Tricolore, les Leafs ne seraient jamais revenus dans le match. Transitions rapides, bonnes première passe, entrée de zone en contrôle, autant de choses qu’on ne voyait pas depuis quelques années.  

Alors que le Canadien devait logiquement passer le match à se défendre, ce sont plutôt les Leafs et leur défensive atroce qu’on remarquait sur les talons. Non, Montréal n’a pas d’Auston Matthews ni de Mitch Marner. Cependant, 3 des 4 trios du CH étaient largement supérieurs à leurs contreparties.  

Cafouillage défensif  

Le manque de pratique, dû à un camp d’entraînement écourté, crevait les yeux hier. En temps normal, le jeu défensif tarde à se mettre à niveau. Il faut donc s’attendre à ce que toutes les équipes de la ligue mettent quelques matchs à s’ajuster.  

Par moments on aurait cru assister à un match à la patinoire du parc: des ailiers hors position, un centre qui peine à couvrir son joueur, des défenseurs en retard. Il sera important pour le Canadien de retrouver cette ferveur défensive qui le caractérise.  

Anderson et Romanov se distinguent

Au-delà du fait que Josh Anderson a déjà plus de buts que l’an passé, c’est surtout sa force physique qui a impressionné. À plusieurs reprises on l’a vu déborder les défenseurs adverses (et Tavares sur le but). 

Il s’agissait d’une scène peu familière pour les partisans du Canadien. Rajoutons à cela quelques bonnes mises en échec et nous obtenons une solide contribution.  

Il ne marquera pas 2 buts à tous les soirs, mais s’il peut s’imposer physiquement comme il l’a fait hier, l’attaque s’en portera beaucoup mieux. 

Alexander Romanov a été utilisé à toutes les sauces hier. Il a été sur la glace pendant 21:30, dont 2:58 en avantage numérique et 2:17 en désavantage. On l’a senti électrique en début de match, même un peu trop pour son propre bien.  Malgré quelques erreurs ici et là, il s’en est bien tiré. Son flair offensif est indéniable, comme en témoigne sa passe sur le but de Tatar. 

Il ne s’agit, certes, que d’un bien maigre échantillon, mais un échantillon prometteur. Le match de samedi face aux Oilers d’Edmonton nous donnera un peu plus de matière à analyser.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.