info@levestiairech.com
Canadiens

Top 5 des dénouements heureux que pourraient vivre les Canadiens en 2021

455Views

L’année 2020 n’a été agréable pour personne, on ne s’en cachera pas.

À dire vrai, elle s’est montrée si difficile à traverser toute catégorie confondue que sa seule existence constitue un argument très convaincant lorsqu’il s’agit d’essayer de prouver la véracité de l’adage résolument pessimiste que représente la Loi de Murphy; <<Tout ce qui peut aller mal, ira mal>> (traduit de l’anglais).

Non seulement le Coronavirus a-t-il causé la mort de près de deux millions de gens (environ 1.8M au moment d’écrire cet article), ravagé l’économie, plongé des dizaines de millions de gens dans la précarité financière la plus absolue, en plus de forcer un confinement qui nous a durement éprouvé. Mais la Nature elle-même s’est en plus mise de la partie, avec d’immenses feux de forêts un peu partout dans le monde et la pire saison des Ouragans de l’Atlantique de l’Histoire.

Heureusement, 2020 sera derrière nous d’ici peu (jamais je n’aurai été si content de fêter le Nouvel An…), et l’existence de vaccins viables permet un certain optimisme en 2021 pour ce qui est de la crise sanitaire. Encore mieux, la saison de hockey de la LNH recommence le 13 Janvier, dans à peine deux semaines.

Bon, bien sûr, le hockey n’est pas et ne sera jamais un remède miracle, un panacée, qui permet de rectifier toute l’horreur de 2020. Toutefois, chaque petite distraction joyeuse, chaque petit brin de réconfort grappillé par-ci, par-là compte.

De bonnes raisons d’espérer mieux pour 2021

Avec le retour en force de la LNH, nous pourrons de nouveau regarder le plus haut niveau de notre sport préféré à la télévision (quoique les Championnats Mondiaux Junior offrent déjà un très bon spectacle) et encourager le Tricolore, une équipe nettement améliorée par rapport à cet été.

Bien que Montréal ne figure pas parmi les grands clubs favoris pour gagner la Coupe Stanley, toutes les raisons sont bonnes d’espérer un fort rendement en 2021, et une participation en séries d’après-saison. À ce titre, nombre d’analystes et d’experts de toutes sortes partagent cet élan d’optimisme.

Si 2020 s’est révélée être une année où tout allait de travers, où la Loi de Murphy prévalait, espérons que 2021 se verra davantage portée par la moins-connue Loi de Yhprum (Murphy à l’envers), et que le Canadien se verra lui aussi inclus dans le tourbillon incessant de réussites que cela implique.

Un peu à titre de souhaits du Nouvel An, voici un rapide top 5 des meilleures choses (réalistes) qui pourraient arriver aux Canadiens en 2021

5) Pas de blessure importante pour l’équipe en 2021

source: Victoria Gordin-Kirouac, Pinterest.

Les Canadiens n’ont pas été épargnés par les blessures en 2019-2020, perdant Jonathan Drouin pour une longue période de temps après qu’il ait connu un très bon début de saison.

Il serait fort agréable que le scénario ne se répète pas lors de la prochaine saison, et que le club puisse enfin bénéficier d’une santé exemplaire. Ainsi, tous les effectifs pourraient performer au mieux de leur capacité, aidant le CH à se qualifier pour les séries.

4) Des unités spéciales améliorées pour les Canadiens

L’une des grandes raisons qui expliquent les insuccès de l’équipe lors des dernières saisons est la grande faiblesse des unités spéciales durant la même période.

Le jeu de puissance était simplement mauvais en 2019-2020, avec ses 17.7% de pourcentage de réussite, bon pour le 22e rang sur 31 dans la Ligue nationale. Incidemment, en 2018-2019 il avait littéralement coulé la saison, avec seulement 13.5% de réussite, un résultat tout à fait minable et parmi les pires de l’histoire du Tricolore.

De même, les rendements du désavantage numérique n’ont pas aidé en 2019-2020, avec seulement 78.7% d’efficacité (20e rang de la ligue, beaucoup de buts alloués à des moments inopportuns), et un médiocre 80.9% en 2018-2019.

Toujours en est-il que les ajouts de Toffoli et Edmunson, conjugués à la progression de Suzuki et Kotkaniemi pourraient améliorer le tout et permettre au Canadien d’être à tout le moins respectables dans cette facette du jeu en 2021.

Avec un peu de chance et des ajustements efficaces des entraîneurs, le club pourrait même bien faire en la matière. Qui sait.

3) Une chimie qui s’installe dès le jour un

source: Daniel Vanier

Lorsqu’il y autant de changements en une seule saison morte chez une équipe, celle-ci éprouve souvent des difficultés en début de saison à jouer à la hauteur de son talent en raison du manque de familiarité des joueurs les uns envers les autres.

Il est vrai que de pareilles contre-performances pourraient très rapidement s’avérer fatales cette saison avec le calendrier restreint et la courte durée du camp d’entraînement.

Mais le fort leadership des vétérans du Tricolore, combiné aux débuts de saisons habituellement couronnés de succès du club et des durs camps d’entraînement imposés par Claude Julien, pourraient permettre au CH d’enchaîner les victoires en début de campagne, surtout si l’on considère la très bonne fiche du Canadien contre les équipes canadiennes lors des dernières années.

Souhaitons toutefois que les trios et duos de défenseurs soient vite fixés et que la chimie soit au rendez-vous à 100% dès le 13 Janvier.

2) Un Carey Price dominant d’un bout à l’autre de la saison 2021 des Canadiens

source: Gabriel Gaudreau

Carey Price est sans contredit le meilleur joueur des Canadiens de Montréal quand il est en forme, et certainement l’un des meilleurs gardiens de buts de toute la Ligue nationale.

Malheureusement, des blessures répétées et un temps de jeu trop important l’ont empêché d’être à son mieux depuis au moins trois ans déjà.

L’arrivée de Jake Allen, sans contredit le meilleur deuxième gardien du club depuis Halak en 2010, permettra à Price de prendre beaucoup plus de repos cette année que par le passé, et pourrait lui permettre d’être plus reposé entre chaque affrontement, ce qui devrait logiquement mener à de meilleures performances de sa part.

Les séries contre Pittsburgh ont montré la grande qualité du jeu de Price lorsque frais et dispos. Et s’il se montre aussi brillant toute la saison prochaine, moins les déviations bizarres qui ont occasionné nombre de buts étranges face aux Flyers, disons simplement qu’il y a de bonnes chances que le Tricolore se batte pour la première place de la Division canadienne.

1) Des jeunes (Suzuki, Kotkaniemi, Romanov, etc.) qui s’imposent en tant que joueurs d’impact

source: Francois Lacasse/NHLI par le biais de Getty Images

Si l’équipe veut avoir du succès cette année, il faudra impérativement que les jeunes espoirs du club parviennent à progresser sans revers de fortune et deviennent des joueurs d’impact plutôt que des éléments secondaires.

À cet égard, Suzuki et Kotkaniemi ont très bien fait en séries, s’imposant de fait comme des contributeurs importants aux succès de l’équipe et faisant la preuve de leur immense potentiel. Mais il faudra qu’ils soient au moins encore meilleurs si le club veut véritablement faire des vagues à travers la Ligue nationale en 2021.

Bien qu’une pareille progression semble un peu abrupte, il ne faut pas oublier que Suzuki et Kotkaniemi n’ont que 21 et 20 ans respectivement, et qu’à ces âges la progression est parfois fulgurante (prenez les cas de Couture, Staal, Damphousse, O’Reilly, etc.)

Il ne faut pas sous-estimer non plus l’immense talent brut et l’intelligence de Romanov, qui pourrait très bien s’établir comme l’un des meilleurs défenseurs de l’équipe dès qu’il sera introduit dans la formation en Janvier prochain.

Enfin, même s’il est possible que tous ces dénouements heureux, tous ces souhaits pieux ne se réalisent pas en l’occurrence. Il demeure que pour la première fois depuis des années il est possible d’entrevoir la lumière au bout du tunnel quant aux chances de l’équipe de véritablement mettre de l’avant une forte performance en saison régulière et aussi d’aller loin en séries le cas échéant.

La situation actuelle du club, conjuguée à l’espoir d’un éventuel retour à la normale que laisse miroiter les vaccins en 2021, a sûrement de quoi réjouir plus d’un irréductible partisan des Canadiens (dont moi) à la veille d’une nouvelle année et d’une saison qui ne tardera pas à arriver.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.