info@levestiairech.com
LNH

Temple de la renommée du hockey 2020 : intronisés, mais sans cérémonie

449Views

La cérémonie d’intronisation au Temple de la renommée du hockey 2020 devait se tenir lundi dernier, mais la pandémie a changé les plans. Malgré tout, les six nouveaux membres ont tout même leur plaque au Temple. La cérémonie aura tout simplement lieu en novembre 2021. Le comité a décidé ainsi pour permettre aux intronisés d’avoir le même honneur que les autres.

Voici un portrait des nouvelles légendes du Temple de notre sport national

Jarome Iginla

À sa première année d’éligibilité, Iginla était un choix logique. Choisi 11e dans la première ronde du repêchage de 1995 les Stars, il fut échangé aux Flames pour Corey Millen et Joe Nieuwendyk. Après avoir fini sa saison junior avec les Blazers de Kamloops, il a débuté sa carrière durant les séries de 1996 récoltant deux points à ses deux premières parties. Il est devenu capitaine des Flames en 2003-2004. Cette même année, les Flames ont participé à la finale, perdant en sept face aux Lightning.

This selection is hard to believe and makes me reflect and look back on my career, » said Iginla. « I was always just trying to make the NHL and this recognition means a lot to me and my family.

Durant sa carrière de 1554 parties, il a récolté 1300 points (625 buts et 675 passes). Sa carrière internationale fut remplie de succès avec 2 médailles d’or aux Jeux Olympiques (2010 et 2014). Il a aussi mis la main sur le Championnat mondial masculin en 1997 et le Championnat mondial junior en 1996.

Marian Hossa

Repêché 12e au total en 1997 par les Sénateurs d’Ottawa, il a passé 17 saisons avec plusieurs formations (Ottawa, Chicago, Atlanta, Détroit, Atlanta). Il a remporté 3 Coupes Stanley (2010, 2013, 2015). Il a terminé sa carrière avec 1309 parties jouées, récoltant 1134 points (525 buts et 609 passes). Malheureusement, avant le début de la saison 2017-2018, il a du quitter le hockey à cause d’une maladie de la peau.

Doug Wilson

Un excellent défenseur, Wilson a joué 14 saisons dans la LNH avec les Blackhawks. Repêché par Chicago en 1977, il a mené chez les défenseurs de son équipe pendant dix saisons consécutives. Il a remporté le trophée Norris, remis au meilleur défenseur en 81-82. Il a été échangé en 1991 à l’équipe d’expansion de San Jose et a pris sa retraite peu de temps après avec une récolte de 827 points en 1024 parties. Depuis, il a travaillé dans les bureaux des Sharks où il est toujours le directeur général.

Kevin Lowe

Le dernier joueur de la classe 2020 est l’ancien défenseur des Oilers d’Edmonton, Kevin Lowe. Celui-ci a joué 13 saisons avec Edmonton après avoir été repêché en première ronde en 1979. Il a contribué à la dynastie des Oilers qui a remporté 5 Coupes Stanley. Par la suite, il fut échangé aux Rangers, en 1992, où il remporta sa 6e coupe. En 1254 parties, il a récolté 431 points. Une intronisation qui se faisait attendre pour ce grand défenseur. Après sa carrière, il s’est impliqué dans l’organisation des Oliers.

Kim St-Pierre

Dans la section féminine, le comité a sélectionné la gardienne de but Kim St-Pierre. Elle est la 8e joueuse intronisée, mais la première gardienne. Jusqu’à l’âge de 18 ans, elle jouait dans une ligue regroupant juste des gars. Par la suite, elle a fait partie de l’équipe universitaire de McGill avant de jouer dans la CWHL (Canadian women’s hockey league). Elle a représenté le Canada sur la scène internationale où elle a remporté trois médailles d’or aux Jeux Olympiques et cinq Championnats du monde. Sa carrière avec le Canada s’est terminée avec une fiche de but alloué de 1.17 et un pourcentage d’arrêt de .939.

Ken Holland

Dans la catégorie des bâtisseurs, Ken Holland fait son entrée au Temple. Après avoir terminé sa carrière, il est devenu recruteur pour les Wings. Avec les années, il a gravi les échelons de l’organisation jusqu’à devenir DG en 1997. Il a gagné 3 Coupes Stanley durant son règne à la tête de l’équipe qui a duré 22 saisons.

Qui pourrait être les prochains à faire leur entrée au Temple de la renommée du Hockey. Alfredsson, Mogilny, les frères Sedin, Manon Rhéaume. Nous allons devoir attendre en 2022 pour connaître le prochain groupe.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.