info@levestiairech.com
Canadiens

Suzuki, pas intimidé par les attentes

Photo by Richard A. Whittaker/Icon Sportswire via Getty Images
352Views

À l’aube de la saison 2021, les partisans placent beaucoup d’espoir sur les épaules de Nick Suzuki. Sans centre #1 depuis belle lurette, le Canadien semble enfin en avoir déniché un.  En entrevue plus tôt aujourd’hui au complexe sportif de Brossard, le jeune attaquant a répondu aux questions des journalistes pendant une douzaine de minutes.

Plus à l’aise

Montréal étant une ville de hockey, la pression écrase plusieurs joueurs. Si l’on en croit ses paroles, ce n’est pas le cas de Suzuki. Lorsque questionné sur les attentes placées à l’égard de Kotkaniemi ainsi que lui même, il a répondu :  

« Nous en avons un peu parlé. Nous voulons être des joueurs importants pour l’avenir de cette franchise et nous avons parlé de développer notre jeu dans le but de gagner une Coupe Stanley. Nous avons définitivement parlé de nos objectifs. Mais je dirais que je me sens beaucoup plus confortable cette année contrairement à l’année dernière. Même lors du camp dans la bulle avant les séries, je me sentais plus préparé et confortable avec les gars, donc la transition a été assez facile. »  

Il a par la suite avoué qu’à son premier camp à Montréal, l’an dernier, il était peu confiant, plutôt timide et réservé. Bien des choses ont changé depuis, alors qu’il se décrit présentement comme « plus confiant, autant avec les gars que sur la glace ».  

D’un point de vue collectif il aime ce qu’il voit : « Quand on regarde notre équipe pratiquer, c’est excitant de voir tout le talent qu’il y a ».  Quant à ses objectifs individuels pour la saison, il espère surtout améliorer son différentiel + – qui était particulièrement mauvais (dernier chez le Canadien avec –15).  

La confiance de son entraîneur 

Son entraîneur, Claude Julien, croit définitivement à un avenir prometteur pour le centre de 21 ans. En réponse à une question sur le statut de Suzuki comme joueur d’impact, il a dit :  

« Il a le potentiel de devenir un joueur d’impact. C’est un gars qui a une bonne maturité et une bonne confiance, mais il est loin d’être arrogant. Il est très humble. Il connaît ses forces et sa confiance. Depuis qu’il est avec nous, on dit qu’il est un joueur très intelligent sur la patinoire. Il lit bien le jeu. Ces choses font de lui un très bon joueur d’impact dès cette année. » 

Des éloges de la sorte, en camp d’entraînement, confirment que Suzuki sera utilisé à toutes les sauces cette saison. Son temps d’utilisation de 15:59 la saison dernière avait atteint 19:11 en séries. Parions qu’il sera, en cette année écourtée, beaucoup plus près de 19 minutes par match que de 16.    

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.