info@levestiairech.com
Canadiens

Ryan Poehling: l’oublié

1.11KViews

Ça se passait le 7 avril 2019 au Centre Bell contre les Maple Leafs de Toronto. Ryan Poehling faisait une entrée fracassante dans la LNH lors du dernier match de la saison. Ce soir là, le jeune américain marquait 3 buts, en plus de donner la victoire au CH en fusillade. Son nom était sur toute les lèvres et, en un match, tout les partisans semblaient déjà avoir oublié le reste d’une la saison assez difficile.

Le calme après la tempête

Ensuite? Et bien on peut dire que la guigne de la deuxième année a « frappé fort ».

Bien sur techniquement un seul match ne compte pas pour une saison. Toutefois quand on en joue 28 (un but, une passe) la saison suivante et qu’on produit moins que dans ce seul match en question (3 buts) on peut peut-être commencer à dire que la guigne de la deuxième année a « frappé fort ». Bon, peut-être que tout le monde s’est énervé trop vite et que Poehling n’est pas le prochain Austin Matthews. Par contre, il ne faut pas non plus négativement s’énerver trop vite et lancer la serviette tout de suite. Avec un très bon jeux défensif à seulement 21 ans, plusieurs ont déjà soulevé la comparaison avec Philippe Danault, qui lui aussi s’est développé « sur le tard ». Pour le reste, ça ne sert a rien de commencer à la comparer aux autres busts de l’équipe, ce ne serait tout simplement pas juste sachant que Poehling à déjà plus de buts que McCarron et Tinordi réunis (3 en 150 match)… Bref, on se calme.

Une erreur de parcours qui coûte cher

C’est vrai que les fans de hockey (et de sports en général) ont souvent la mémoire courte. D’ailleurs, avant les brillantes séries qu’il a connu, on commençait déjà à lancer des roches à KK. Aujourd’hui les fans de Montréal le revoient à nouveau comme leur sauveur. Bon d’accord, parlant de ces séries, c’est vrai que le #25 n’a peut être pas aidé sa cause en ne brûlant pas du tout la AHL cette année. Encore moins en arrivant (selon les rumeurs) out of shape au camp des séries.

Malgré tout, je suis confiant qu’il va en tirer leçon et revenir fort l’année prochaine. On peut donc mettre sa dans la catégorie « erreurs de jeunesse ». Pour ceux qui se rappelle de l’incident du chauffeur de taxi, on peut dire que de grands joueurs comme Patrick Kane étaient bien pire au début de leur vingtaine. Sans être non plus un trouble-maker, Pavel Datsyuk a gagner 4 trophées Selke, mais n’a pourtant pas fait ses début dans la LNH avant 24 ans.

Et pour 2021?

Tout est dit. Maintenant pour la saison prochaine, s’il s’est sérieusement entraîné je vais me mouiller en premier lui prédisant une saison similaire à la saison recrue de KK. Sachant qu’on risque d’avoir un saison de 56 rencontres, s’il ce taille une place dans l’équipe comme prévu, je prédis lui une nette amélioration. J’y vais donc avec une saison de 12 buts et 17 passes pour RP25 qui va démontrer qu’il peut faire beaucoup plus que marquer des buts.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.