info@levestiairech.com
Canadiens

Qui connaîtra le meilleur début de saison?

Elsa/Getty Image
436Views

Les débuts de saison sont porteurs d’espoirs et d’illusions. Voici un aperçu des joueurs à surveiller, ou pas, en ce début de saison qui approche.  

Le champion en titre  

Voilà 3 années consécutives que Jonathan Drouin se place parmi les 5 meilleurs pointeurs du Canadien lors du premier mois d’activités. Bien sûr, il fait partie des meilleurs joueurs du club et n’eut été de sa blessure la saison dernière, il aurait sans doute figuré dans le top 5 au moment de l’interruption. Ce qui retient l’attention, toutefois, c’est l’écart de performance entre ses débuts de saison et le reste de l’année.  

Depuis qu’il joue à Montréal, jamais il n’a réussi à maintenir sa cadence initiale. On ne parle pas ici d’un rythme infernal à la David Pastrnak qui, l’an passé, avait accumulé 24 points en 12 matchs. Dans le cas de Drouin on parle de 9 pts en 12 parties (2017-18), 8 pts en 11 parties (2018-19) et 12 pts en 13 parties (2019-20).  

L’aspirant #1  

Brendan Gallagher commence et termine chaque saison dans le top 5 des meilleurs pointeurs du Tricolore. Il représente ce que Montréal a de plus similaire à une horloge suisse. Il connaîtra assurément un bon début de saison.  

Le jeune  

Nick Suzuki a connu une bonne première saison en plus de faire tourner bien des têtes lors des séries éliminatoires. À moins qu’il ne soit frappé par la guigne de la deuxième année, il devrait poursuivre sur sa lancée. Sa chimie évidente avec Jonathan Drouin permet d’envisager un duo explosif. De plus, les centres accumulent historiquement plus de points que les ailiers.  

Pour une analyse plus détaillée des attentes envers Suzuki, consultez l’article de mon collègue Guillaume Brassard :  

https://danslenclave.ca/quel-type-de-saison-2021-pour-nick-suzuki/

Les nouveaux venus  

Non, Tyler Toffoli et Josh Anderson ne connaîtront pas un excellent début de saison. Un bref survol de leurs carrières respectives nous apprend qu’ils n’ont jamais connu de débuts de saison époustouflants. Bien que les changements de décors s’accompagnent souvent de performances à la hausse, question de gagner le respect des coéquipiers et de s’établir dans la formation, ce ne sera pas le cas cette fois-ci. Leurs contrats fraîchement signés, aucun des deux joueurs ne ressentira la pression de devoir tout casser en lever de rideau.   

Le futur agent libre  

La situation est bien différente pour Tomas Tatar dont le contrat vient à échéance après la saison 2021. Il commencera l’année la pédale dans le tapis pour faire monter les enchères. Le Canadien lui donnera aussi toutes les chances de se faire valoir, de sorte à pouvoir l’échanger à gros prix au courant de l’année.  

La surprise  

L’an passé Joel Armia récoltait 9 pts lors de ses 11 premiers matchs de la saison. Lors de l’édition 2018-19, Jeff Petry affichait une contribution identique.

Qui sera la surprise du début de saison cette année ?  

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.