info@levestiairech.com
LNH

Quelles équipes seront vendeur à la date limite des transactions?

499Views

À la même date l’an dernier, le portrait des équipe commençaient à se dessiner tranquillement. Taylor Hall venait de se faire échanger aux Coyotes de l’Arizona deux jours plus tôt. Avec cette transaction, les Devils confirmaient presque leur position lors de la prochaine date limite des transactions; ils seraient ‘’vendeur’’.  

Plusieurs équipes profitent de la pause des fêtes pour faire une analyse de leur alignement et du rendement de leur équipe pendant le premier tiers de la saison. Rare sont les équipes qui, comme les Blues, se retrouvent dernier au classement de la Ligue nationale lors de cette pause pour ensuite soulever la Coupe Stanley la même saison. 

Tentons d’analyser les équipes susceptibles d’être vendeur lors de la date limite de 2021. 

Liquidation

1 – Les Red Wings de Détroit

Steve Yzerman entame sa deuxième saison complète à titre de directeur général des RedWings. Il vient de voir son ancienne équipe soulever la Coupe Stanley lors de la dernière danse printanière. L’équipe qui vient de remporter les grands honneurs regroupe un bon nombre de joueurs qu’il a lui-même repêchés. Il tentera se tour de force avec sa nouvelle organisation. Pour se faire, il doit miser sur la même stratégie: bâtir par le repêchage. 

Les Red Wings sont condamnés à vivre une autre saison de misère, eux qui ont terminé bon dernier la saison passée. Il semble plutôt plausible de les voir larguer des contrats lors de la prochaine date limite des transactions afin d’acquérir des choix au repêchage. Des joueurs comme Bobby Ryan (33 ans – 1 million $), Jonathan Bernier (32 ans – 3 millions $) et Valterri Flippula (36 ans – 3 millions $) ont tous des contrats qui viennent à échéance 

Il ont aussi un défenseur avec beaucoup de leadership en Marc Staal. Son salaire de 5,700 millions $ pourrait faire reculer des équipes, mais les Red Wings ont assez d’espace sous le plafond pour conserver une partie de son salaire.

Depuis qu’il est en poste, Yzerman a repêché 23 jeunes espoirs. Il est bien positionner pour le prochain repêchage avec 6 choix lors des 3 premières rondes. Plusieurs bons jeunes joueurs poussent dans l’organisation: Filip Zadina, Joseph Veleno, Michael Rasmussen, Moritz Seider, et Lucas Raymond. L’avenir est beaucoup plus rose à Detroit.


2. Les Devils de New-Jersey

La reconstruction des Devils a été accélérée par les deux premiers choix au total lors du repêchage de 2017 (Nico Hischier) et 2019 (Jack Hughes). L’ajout de joueurs de talent comme Nikita Gusev, Andreas Johnsson et Ryan Murray aidera les Devils a prendre un pas vers l’avant, mais ce ne sera pas suffisant pour les propulser dans la fenêtre des séries éliminatoires. 

Je pense qu’il serait plus sage de penser à se départir de joueur dans leur ‘’prime’’ ou de joueurs vieillissants. Le nom de Kyle Palmieri circule depuis quelques saisons. L’ailier droit de 29 ans a atteint le plateau des 25 buts lors de 4 saison sur les 5 dernières (24 buts en 2017-18). Il serait un ajout majeure dans une formation aspirante. Il lui reste une seule saison à un salaire de 4,650 millions $. 

Les Devils pourraient aussi penser à se départir d’un vétéran comme Travis Zajac à qui il reste une saison de contrat pour 5,750 millions $. À condition de retenir une partie de son salaire, il serait un ajout de profondeur intéressant sur un 3ième trio. Il connait sa part de succès offensivement lors des séries éliminatoires. Il totalise 28 points en 57 matchs. Il a participé à la finale de la Coupe Stanley lors de la saison 2011-12 s’inclinant en 6 matchs contre les Kings de Los Angeles. 

Un défenseur comme Ryan Murray pourrait aussi être rapidement échangé si les Devils ne se trouvent pas dans le portrait des séries. Il est un défenseur mobile qui peut prendre de bonnes minutes et donner un coup de main sur une deuxième vague d’avantage numérique. Les Devils doivent continuer à injecter du jeune talent à la défensive.

3. Les Coyotes de l’Arizona

Cette année, les Coyotes ont participé aux séries pour la première fois en 8 ans. Une erreur de parcours? Rien ne laisse présager qu’ils seront encore dans la même position l’an prochain. La nouvelle direction n’a pas mis de temps avant d’annoncer qu’elle entamerait un ménage. Plusieurs contrats viennent à échéance à la fin de la prochaine saison. Bill Armstrong voudra maximiser la valeur des joueurs qui sont sur leur départ et ainsi former une équipe à son imagine. 

Après avoir tenté de se départir d’Oliver Ekman-Larsson, Armstrong s’est ravisé. On peut maintenant penser que Jason Demers et Alex Goligoski seront magasinés à la date limite des transactions. Ce sont deux défenseurs d’expérience qui sont solides défensivement. Goligoski a une petite touche offensive de plus que Demers. Les deux sont à la dernière année de leur contrat. Ave l’arrivée prochaine de la recrue Victor Soderstrom, il est pas impossible de les voir quitter le désert. 

Kuemper ou Raanta? Les deux gardiens maintiennent des statistiques vraiment intéressantes.  Par contre, les deux se blessent régulièrement. Si l’un des deux peut rester en santé pour la totalité de la prochaine saison. Raanta termine son contrat à la fin de cette campagne et possède une valeur à ne pas négliger. Si Adin Hill continue à progresser, il pourrait être celui sacrifié. 

Les grosses prises

1. Les Jets de Winnipeg

Les Jets ne seront probablement pas vendeur. Reste que plusieurs noms dans leur formation circulent depuis 1 an. Ils profiteront surement du marché pour modifier leur alignement. Échanger un jeune joueur avec beaucoup de talent contre de l’aide immédiate sera une avenue possible dans leur cas.

Patrick Laine entamera la saison 2020-21 avec les Jets, mais pourrait vraiment quitter avant la fin de la saison. Le DG des Jets ne se gêne pas pour mettre son nom dans toutes les discussions qu’il a avec les autres équipes. La rupture semble inévitable. Les Jets ne sont pas prêt à investir un gros montant pour le garder à la fin de l’année. Une autre équipe tentera sa chance avec le marqueur élite et le retour sera gros. 

Un autre nom qui pourrait quitter les Jets est l’ailier gauche Mathieu Perreault. Depuis 2 ans, il est relégué au quatrième trio et commande un contrat de 4,125 millions $. Les Jets pensaient déjà à l’échanger avant la saison 2019-20. Il a connu une saison en dessous des attentes avec 15 points en 49 matchs, maintenant un différentiel de moins 9. Il patine encore très bien et peu offrir de bonnes présences sur un « bottom 6 ». 

2.  Les Ducks d’Anaheim

Les Ducks devraient remercier John Gibson de les maintenir compétitif depuis quelques années. Il les empêche littéralement de s’engouffrer dans les bas fond du classement. Tout de même, ils devront prendre certaines décisions importantes concernant leur avenir. Ils tardent vraiment à prendre leur envol. Ils ont eu la chance de repêcher des joueurs de talent avec les Zegras et Drysdale lors des deux dernières années, mais se ne sera pas suffisant. 

Ryan Getzlaf entamera sa 16ième saison avec l’équipe qui l’a repêché en 2003. Est-ce que ce sera sa dernière saison dans l’uniforme des Ducks? Il serait une pièce maitresse pour accélérer le reconstruction, car il ne serait pas étonnant de le voir quitter pour une équipe qui sera des séries éliminatoires. Le capitaine n’a pas participé à une joute post-saison régulière depuis la saison 2017-18. Les statistiques montrent qu’il est en déclin, mais pourrait être une addition de taille une autre équipe. Il a encore du bon hockey en lui. L’organisation californienne devra tout de même retenir une partie de son salaire si jamais il est échangé, lui qui reçoit 8,250 millions cette année. Ils recevront un jeune joueur de talent et des choix aux repêchages intéressants  c’est certain. 

Évidemment, l’exercice ne prend pas en compte le repêchage d’expansion. Plusieurs éléments doivent être pris en compte avant de faire des mouvements d’importances. Peut-être qu’il n’y aura pas autant de mouvement que lors des saisons précédentes. Mais sait-on jamais! 

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.