info@levestiairech.com
LNH

Pool 2021 : 10 joueurs à sélectionner [partie 2]

713Views

Alors qu’hier, j’ai présenté 10 joueurs à éviter pour votre pool de hockey 2021 (disponible à la fin de cet article). Je suis de retour aujourd’hui avec, cette fois, 10 joueurs à sélectionner. Sans plus attendre, voici donc mon « Top 10 ».

  1. Igor Shesterkin : Le roi est mort. Vive le roi! Blague à part, je souhaites prompt rétablissement au King Henrik Lundqvist quant à son importante opération au cœur. Ceci étant dit, le choix de 4e ronde des Rangers en 2014 est prêt à briller cette année après plusieurs saisons dans la KHL. À maintenant 25 ans, ses débuts fracassants de l’an dernier parlent d’eux-mêmes : 10 victoires en 12 matchs, un pourcentage d’arrêt de 0,932 et une moyenne de buts alloués 2,52. Avec une équipe très talentueuse devant lui, ce n’est pas un hasard s’il devance même Alexis Lafrenière comme favori au Calder.

2. Morgan Rielly : Avec « seulement » 27 point en 47 matchs l’an dernier et à seulement 26 ans, je n’ai aucun doute qu’il va rebondir. D’ailleurs, un retour à sa forme de 2019 est très réaliste selon moi. Sans changement d’entraîneur en vue, cette saison devrait aussi être beaucoup plus stable pour l’équipe. De plus, avec le départ de Tyson Barrie vers Edmonton, Rielly va être un rouage important à Toronto.

3. Jack Eichel : Tout le monde était au courant du mécontentement du capitaine à Buffalo. Toutefois, tout semble maintenant être rentré dans l’ordre avec la signature surprise de l’ancien gagnant du trophée Hart, Taylor Hall. Si ça ne fonctionne pas maintenant, ça ne marchera jamais pour les Sabres. Dans tous les cas, même si ça ne se transcrit pas en succès d’équipe, offensivement parlant, le duo fera la pluie et le beau temps dans les zones adverses en 2021.

4. Tim Stützle : Le 3e choix du dernier repêchage impressionne actuellement au CMJ. Le voir tenir l’équipe Allemande à bout de bras démontre à quel point il a le caractère d’un gagnant. Non seulement son contrat est déjà signé, mais l’entraîneur des Sénateurs à pratiquement déjà confirmé qu’il passera l’année à Ottawa. De plus, même si plusieurs considéraient Lafrenière comme étant dans une classe appart lors du dernier repêchage, l’offensive des Sénateurs est beaucoup moins puissante que celle des Rangers. De ce fait, à l’image de Brady Tkachuk il y a 2 ans, Stützle pourrait fort bien avoir un rôle clef dès cette année à Ottawa.

5. Filip Zadina : Même s’il a joué quelques matchs de trop pour être considéré comme une recrue, Zadina s’apprête à débuter sa première saison complète avec les Red Wings. Contrairement à « KK », repêché la même année, on a été beaucoup plus prudent avec son développement. Il a d’ailleurs très bien fait durant son stage de un an et demi dans la AHL, finissant avec 51 points en 80 matchs. En finissant la saison à Détroit, il a aussi bien paru avec 15 points en 28 matchs. Durant la saison morte, il est d’ailleurs retourné dans la ligue professionnelle tchèque où il avait fait 2 points en 25 matchs trois ans plus tôt. Résultats : 14 points en 17 matchs. Bref, il est prêt et tout comme Stützle, il pourrait avoir un rôle important dès maintenant étant donné les lacunes des Red Wings. C’est la « carte cachée » de mes 10 choix honnêtement.

6. Elias Pettersson : À seulement 22 ans, c’est déjà une valeur sûre. La saison dernière, il a même prouvé qu’il en était une même en série (18 points en 17 matchs). C’est un choix facile, il va dominer pendant des années à venir et de ce fait, il devrait encore s’améliorer cette année.

7. Nick Suzuki : Je ne crois pas du tout à la « guigne de la deuxième année » dans son cas. Si tout ce passe comme prévu, il pourra compter sur Josh Anderson pour le protéger à droite et à Tyler Toffoli pour compléter ses jeux à sa gauche. Bref, il sera mieux entouré que jamais. De plus, le message de l’organisation était très clair lors des dernières séries : Montréal mise sur la jeunesse. Ainsi, si l’avenir de Poehling est encore incertain et que « KK » manque parfois de constance, vous pouvez être sur qu’en 2021, Suzuki répondra à l’appel.

8. Quinn Hugues : L’an dernier, alors qu’on attendait l’arrivée de Jack, c’est Quinn qui a épaté la galerie. J’ai hésité entre lui et Cale Makar, toutefois, je me suis dit que l’arrivé éminente de Bowen Byram au Colorado enlèverait quelques minutes de jeu à Makar. De son côté, à Vancouver, Hugues sera le quart-arrière de la défensive et tout comme son coéquipier Elias Pettersson, il dominera pour plusieurs années à venir.

9. Nathan Mackinnon : Encore une fois, j’ai hésité entre lui et McDavid. Lequel des deux est le meilleur au monde ? Chacun a son opinion (TheHockeyNews croit que c’est Mackinnon en passant). McDavid a parfois démontré qu’il pouvait produire davantage. Toutefois, lors des dernières séries, l’attaquant de l’Avalanche a démontré qu’il pouvait lui aussi remplir les filets à répétition, étant pratiquement à une série supplémentaire de battre le record de points de Gretzky. Autre fait important, Mackinnon coûte 6,3M$ par année, alors que McDavid coûte 12,5M$. Rien a ajouter.

10. L’Avalanche du Colorado : Dans mon article précédent, je vous disais d’éviter les Bruins de Boston, j’ai donc voulu encore une fois terminer en mentionnant une équipe. Cette fois, je vous incite fortement à prendre l’Avalanche du Colorado. Ils ont tellement de talent qu’éventuellement ça pourrait être un problème. Toutefois, ce n’est pas encore le cas et en attendant, la Coupe Stanley sera bientôt à Denver.

Pour le reste, si vous n’avez pas encore lu mon « Top 10 » de qui éviter, consultez simplement le lien ci-dessous.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.