info@levestiairech.com
Canadiens

La fin de Patrick Roy : un anniversaire qu’on ne veut pas fêter

745Views

Le 2 décembre, c’est la date anniversaire du dernier match de Patrick Roy dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge du Canadien de Montréal. Cette année, c’est le 25e anniversaire de ce mauvais souvenir pour les partisans du CH.

Nous savions que la relation entre Roy et son entraîneur Mario Tremblay était déjà extrêmement tendue, mais le soir du 2 décembre 1995 fut le coup de grâce qui mena à leur séparation. Ce soir-là, les Red Wings de Détroit étaient les visiteurs au Forum et c’est Roy qui était d’office devant la cage du Tricolore. Ce match vira rapidement au cauchemar. Les Wings avaient pris le contrôle de la partie et ont offert une leçon de hockey au CH. Habituellement, le gardien auxiliaire fait son entrée en scène après 5 ou 6 buts maximum. Mais, ce soir-là, Mario Tremblay avait laissé Patrick Roy se faire humilier. Tellement que Roy s’était rendu jusqu’à célébrer sarcastiquement un arrêt de routine après le 7e but de Détroit C’est finalement après le 9e but des Red Wings que Roy a enfin été rappelé au banc pour être remplacé par Pat Jablonski.

C’est terminé à Montréal pour Patrick Roy

Suite à cette humiliation, une scène que tout amateur de hockey ne pourra jamais oublier. Roy en furie lance un regard foudroyant à Mario Tremblay en rentrant au banc avant d’aller annoncer au président du Canadien, Ronald Corey, qu’il venait de disputer son dernier match dans l’uniforme du Tricolore.

4 jours plus tard, soit le 6 décembre 1995, le Canadien annonce une énorme transaction : le gardien Patrick Roy et l’attaquant Mike Keane sont échangés à l’Avalanche du Colorado en retour du gardien Jocelyn Thibault et des attaquants Martin Rucinsky et Andrei Kovalenko.

La malédiction du Saint Patrick

Depuis cet échange, le Canadien est toujours hanté par la malédiction du Saint-Patrick. En effet, depuis le départ de Casseau, le Canadien n’a jamais remis la main sur la Coupe Stanley, et cela a été le début des années noires à Montréal. Il reste à voir si Patrick Roy reviendra un jour dans le giron de l’équipe à la direction, s’il pourra briser la malédiction.

Une question aux partisans à répondre en commentaire pour l’occasion du 25e du dernier match de Roy avec le Canadien : Auriez-vous congédié Mario Tremblay à la place d’échangé Patrick Roy ?

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.