info@levestiairech.com
Canadiens

Noah Juulsen, une dernière chance à Montréal?

622Views

Sélectionné au 26e rang par les Canadiens lors du repêchage de 2015, Noah Juulsen figurait parmi les meilleurs espoirs de l’équipe avant qu’il ne souffre d’une horrible blessure à l’oeil le 19 Novembre 2018 contre les Capitals. Bien qu’il semble avoir évité cette éventualité, cette blessure aurait pu se montrer fatale pour la carrière du jeune défenseur.

En plus de ses grandes qualités défensives, de son sens de la glace très abouti, et de son jeu physique impressionnant pour un jeune joueur, Juulsen montrait un potentiel très intéressant avant de se blesser. Fort de quelques années de plus de développement sans interruption, il aurait pu être aujourd’hui un défenseur défensif véritablement digne d’un poste dans le top 4, un peu comme Adam Pelech pour les Islanders.

Toujours en est-il que Juulsen s’est malheureusement vu forcé de rester à l’écart du jeu pendant tout le reste de la saison 2018-2019.

Un an plus tard, il ne disputerait qu’une douzaine de matchs à l’automne 2019 pour le Rocket de Laval avant de se voir accablé de nouveau par des migraines causées par ses problèmes de nerfs optiques et incapable de jouer.

Mais Noah Juulsen n’a pas abdiqué, et il est finalement revenu disputer un dernier match avec le Rocket de Laval à l’hiver dernier, et cela sans souffrir de séquelles de sa blessure cette fois.

Bref, pour la première fois depuis 2018 l’espoir du Tricolore serait finalement en santé. Et il serait également prêt à en démordre pour se tailler un poste au sein de la brigade défensive de Montréal lors du prochain camp d’entraînement, qui commence le 13 Janvier.

Mais est-ce que Juulsen saura reprendre sa carrière en main malgré tout ce temps, près de deux ans, passé hors des patinoires?

Juulsen n’a joué que 13 matchs, tous dans la Ligue américaine, depuis Décembre 2018, ce qui n’augure pas bien pour sa capacité à suivre le jeu. En fait, bien des joueurs manquent de synchronisme après seulement un mois ou deux sans jouer, alors imaginez ce que cela doit être pour Juulsen, qui a à peine joué depuis 2 ans.

De même, les années qu’il a perdu comptent parmi les plus importantes pour la progression d’un jeune joueur.
Bien qu’affronter toute cette adversité a sûrement fait de Juulsen un personne plus forte, plus mature et déterminée, ce qui pourrait l’aider à progresser dans la LNH, il demeure que ce retard de développement pourrait s’avérer irréversible et le confiner à des rôles beaucoup plus secondaires, voire à la Ligue américaine, que ce à quoi son potentiel semblait le vouer.

Ainsi, pendant qu’il récupérait de ses blessures et se gardait en forme, d’autres s’entraînaient et jouaient des matchs importants, développaient leur confiance et creusaient l’écart, ou le rattrapait.

Il est vrai que rien n’empêche que Juulsen revienne plus fort que jamais, qu’il fasse mentir les pronostics quant à son avenir incertain, encore. Mais disons simplement qu’il devra encore affronter beaucoup d’adversité pour y arriver.

Mais quel pourrait-être le rôle de Juulsen à Montréal en 2021?

Bon, en ce qui a trait au rôle à proprement parler de Noah Juulsen à Montréal, il faudrait mentionner sa situation contractuelle avant tout. En effet, lors de la prochaine saison 2021, Juulsen devra être soumis au ballotage s’il est rétrogradé dans la Ligue américaine, comme Mete.

Ce qui veut donc dire que l’équipe devra soit conserver 8 défenseurs (Weber, Chiarot, Petry, Edmunson, Romanov, Kulak, Mete et Juulsen) en plus de l’escouade taxi de 4 à 6 joueurs permise cette année, ou encore prendre le risque de peut-être perdre Mete et / ou Juulsen au profit d’une autre équipe de la LNH.

Il est clair que l’équipe évaluera tous ses défenseurs une fois que le camp d’entraînement aura débuté, en Janvier, et que l’état-major du Tricolore prendra des décisions en conséquence.

Mais Kulak part avec une certaine longueur d’avance pour ce qui est du poste de 6e défenseur et Juulsen risque de devoir se contenter d’un poste de remplaçant malgré ce que certains analystes préconiseraient.

En revanche, cette situation pourrait être bénéfique pour lui au final, puisque Juulsen pourrait ainsi continuer de s’entraîner avec l’équipe et essayer de regagner son synchronisme tranquillement, sans la pression accrue de jouer à tous les matchs qui incombe aux partants.

De plus, avec l’horaire du club, qui s’annonce surchargé, et les besoins de faire une rotation pour conserver les effectifs aussi frais et dispos que possible pour les séries, Juulsen se verrait sûrement attribuer un temps de glace assez conséquent dans cette éventualité pour se mettre en valeur.

Enfin, il faudra voir ce qui se précisera à ce niveau en Janvier pour avoir plus de détails. Avec un peu de chance, Juulsen vivra d’autres moments similaires à celui-ci en 2021.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.