info@levestiairech.com
Canadiens

Le Canadien favori l’an prochain?

1.02KViews

Non, le Canadien ne sera pas LE favori lors de la saison 2021-2022. Néanmoins, il fera partie des favoris. La venue de nouveaux visages jumelé à la progression des jeunes ouvrira au Tricolore les portes de la finale d’association. 

Une attaque menaçante (enfin) 

Les piliers de cette projection audacieuse sont Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi. Leur niveau de jeu dictera les probabilités de veiller tard en séries. L’impact de deux centres très talentueux ne saurait être minimiser, encore moins à Montréal. On a qu’à penser aux performances de Jonathan Drouin en séries, alors qu’il évoluait avec Suzuki.  

La dernière fois que Montréal a pu compter sur deux excellents joueurs de centre, Braveheart était au cinéma. On parle ici de l’année 1995, Pierre Turgeon et Vincent Damphousse étant les joueurs en question. Cliquez ici pour consulter les statistiques individuelles de cette saison. Deux saisons plus tard, le Canadien entamait une glorieuse séquence de 23 ans sans joueur de centre digne de ce nom.  

Bref, revenons à nos moutons. Ensemble, Suzuki et Kotkaniemi rendront l’équipe plus menaçante à forces égales, en plus de régler les problèmes de l’avantage numérique. Rajoutons à ça la présence de Josh Anderson ainsi que celle de Tyler Toffoli et nous obtenons une combinaison très intéressante. Toffoli est un marqueur. Pas le plus prolifique, vrai, mais un marqueur tout de même. Si Gallagher se distingue par sa capacité à marquer des buts de l’enclave, Toffoli, lui, se tient souvent un peu en retrait, attendant sa chance.  

Anderson, pour sa part, travaille bien le long des bandes et nonobstant sa saison écourtée par une blessure, montrait une belle progression offensive lors de ses trois saisons complètes avec Colombus. Sa moyenne de buts par match est passée de 0,22 à 0,30 puis à 0,33.      

Un aspect souvent négligé est la quantité d’avantages numériques. La saison dernière, le CH occupait le 29e rang à ce chapitre. La présence accrue de menaces offensives fera inévitablement augmenter le nombre d’opportunités.  

Il est tout à fait raisonnable d’envisager une saison 2021-2022 de 65-70 points pour Nick Suzuki ET Jesperi Kotkaniemi.  

Profondeur en défensive 

Malgré leur âge, Shea Weber et Jeff Petry continuent d’offrir de très bonnes performances. Chiarot est à son meilleur en séries, lorsque le jeu physique revêt plus d’importance. L’arrivée de Joel Edmundson améliorera le désavantage numérique, autre faiblesse du Canadien la saison dernière. Autant les Blues que les Hurricanes lui donnaient beaucoup responsabilités défensives. Sa présence permettra de ne pas utiliser à outrance Petry ou Weber.  

Alexander Romanov amène cette vitesse dont on parle tant en cette ère du jeu rapide et de la contre-attaque. Son flair offensif pourrait également faire de lui une option intéressante comme défenseur gaucher en avantage numérique.  

L’effet Jake Allen 

Price, comme les partisans, se décourage lorsqu’il voit devant lui des joueurs misérables. Il se décourage lorsqu’il apparaît évident que l’entièreté des espoirs de la ville de Montréal repose sur ses épaules. Imaginez aller au travail chaque jour en sachant que si vous n’êtes pas parfait, l’équipe perdra vraisemblablement. Jake Allen vient régler une partie du problème. Contrairement aux Montoya, Niemi et Kinkaid, il peut gagner des matchs pendant que Price se repose. Il peut alléger le fardeau du numéro 31. Ainsi, Price aura l’occasion (et l’obligation) d’être frais et dispo quand ça comptera.

De l’avis d’une majorité de joueurs, Price est encore le meilleur gardien de la Ligue nationale. Sa capacité à décider de l’issue d’un match était d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les joueurs ont refusé le format 2 de 3 pour la ronde de qualifications.  

Mais alors pourquoi pas maintenant ?  

Parce que les jeunes sont trop jeunes. Parce que la guigne de la deuxième année guettera Suzuki. Parce que les joueurs ont besoin d’une année pour bâtir un esprit d’équipe, une cohésion. Pour ces raisons et plusieurs autres, le Canadien ne fera pas, cette année, un bond prodigieux de la médiocrité jusqu’au sommet. Cette année ce sera les séries. L’an prochain, il sera permis de rêver… 

Admin Pat
the authorAdmin Pat

2 commentaires

    • Un récent sondage auprès des joueurs mentionne que Price est selon ces derniers, le gardien le plus dominant dans la LNH. Honnêtement, j’aime mieux me fier sur ceci que sur les amateurs de salon pour faire des mentions dans nos articles. 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.