info@levestiairech.com
Hockey fémininHockey MineurHockey Québec

Hockey mineur : État de la situation au Québec

3.9KViews

Alors que les mesures de confinement se prolongent et se resserrent avec l’ajout d’un couvre-feu jusqu’au 8 février, où en sommes-nous avec la reprise éventuelle du hockey mineur.

Mauricie

Le conseil municipal de la ville de Louiseville vient d’annoncer cette semaine qu’il a pris la décision de fermer son aréna et ce, jusqu’en septembre prochain. Les compresseurs permettant le refroidissement ont été mis à l’arrêt le 13 janvier. C’est donc 175 joueurs qui voient leur saison annulée avant d’avoir débutée. Aucune autre municipalité n’a encore emboîté le pas à ce jour. Peu réjouissant.

Estrie

La direction générale de Hockey Estrie a annoncé mardi le 12 janvier que, malgré les rumeurs à ce sujet, aucun prolongement des activités ne se fera sur le territoire après le 30 avril. Les associations locales pourront tout de même offrir une forme de hockey d’été, mais rien de structuré par Hockey Québec ou Hockey Estrie. Avec l’arrêt minimal jusqu’au 8 février, disons que l’espoir de vivre une saison, même réduite, s’amenuise encore un peu plus. L’association de Hockey Sherbrooke a acheminé une communication à ses membres annonçant que le 15 février était la date butoir pour l’annonce finale. Encore là, peu d’enthousiasme généré.

Bas-Saint-Laurent

Aucune déclaration officielle de Hockey Bas St-Laurent pour le moment, mais l’association de hockey mineur de Rivière-du-Loup a tout de même annoncé que la période d’activités serait prolongée jusqu’au 15 mai prochain. Reste à voir si Hockey Québec et Hockey Bas-St-Laurent accepteront de structurer ces activités ou s’ils adopteront la position de Hockey Estrie précédemment mentionnée. Un peu d’espoir tout de même.

Richelieu

L’association de Hockey mineur de Boucherville avait déjà annoncé l’annulation complète de la saison le 20 décembre dernier pour ses équipes simple lettre. Voila que cette annonce implique maintenant tous les niveaux de jeu. Hockey Richelieu n’a pas fait d’annonce à ce jour. Peu encourageant.

Québec-Chaudière-Appalaches

La plus grosse association de hockey mineur du territoire, Hockey Québec-Centre, qui avait annoncé l’installation et la gestion de deux glaces extérieures pour permettre des activités malgré le confinement, a finalement dû se résigner à annuler le projet (tout de même merveilleux s’il avait vu le jour) en raison des nouvelles règles sur les mesures sanitaires. Aucune association n’a encore encore lancé la serviette publiquement, mais les procédures de remboursements sont débutées dans la plupart des secteurs. Le prolongement jusqu’au 15 mai est aussi dans les cartons et même une possible offre en été. Le territoire étant très hétérogène (regroupant des AHM de toutes les grosseurs) le risque que la situation diffère selon l’endroit où vous habitez est très grand. Triste.

Autres régions

Aucune annonce officielle et publique n’a encore été transmise à ce jour, bien que beaucoup de communications à l’interne ont eu lieu récemment. Parions qu’à part les régions les plus éloignées et moins impactées par la Covid, les autres envisagent une décision très prochainement.

Hockey Québec (Fédération)

Notre fédération marche donc sur des œufs et ne peut se prononcer à l’heure actuelle. Elle doit gérer une situation complexe n’ayant aucun précédent. Une position plus que difficile que d’être le leader d’un sport, sans avoir de contrôle sur les éléments empêchant sa tenue. Espérons qu’elle ne tardera pas à annoncer sa décision afin que les membres et les associations puissent mettre leurs énergies sur d’autres options (hockey de printemps, cliniques spécialisées, hockey d’été, ou annulation complète). La plupart des AHM sont actuellement en contact avec leur bureau régional HQ, mais se disent plutôt déçues de ne pas obtenir plus d’informations et de communications de la part de Hockey Québec.

Infos remboursements

Plusieurs associations ont déjà débuté le processus de remboursements ou de crédits de leurs membres. Il vous faudra garder en tête que même si votre enfant n’a participé qu’à 3 ou 4 activités à ce jour, vous aurez des frais à payer. Il y avait déjà plusieurs dépenses engagées (affiliations, assurances, ligues, techniciens, employés, équipements, etc.) et selon la gouvernance de votre AHM, ces frais peuvent variés. Certaines étaient plus avancées que d’autres au niveau des camps, des sélections de joueurs, des formations d’équipes, des confections d’horaires, etc.. Ces facteurs peuvent expliquer la différence du montant facturé en fonction de votre AHM de provenance. En principe, votre association sera en mesure de vous fournir le détail complet de ces frais et n’oubliez pas que personne ne tient à vous charger des sous injustement (OBNL). Les AHM subiront toutes un gros déficit budgétaire cette année, particulièrement si elles comptent des employés affectés à leur gestion interne. Même si les activités sur glace ont été repoussées, ces employés ont sans doute continué à travailler pour préparer différentes options de relance. L’objectif de rester financièrement viable est essentiel, une AHM qui devrait cesser ses activités provoquerait un immense impact pour les jeunes joueurs de hockey de son secteur. Soyez compréhensifs.

D’ici aux prochaines annonces, restez positifs et en santé!

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.