info@levestiairech.com
LNH

Covid-19 : Moments difficiles pour certains propriétaires

Crédit photo - Ian Kucerak
504Views

La pandémie actuelle n’est facile pour personne. Autant pour les petites entreprises que les plus prospères. C’est d’ailleurs le cas pour tout le domaine culturel et sportif qui peine à trouver des solutions afin de générer des revenus. La LNH en fait notamment partie.  

Tout le monde est face à l’incertitude dans la situation courante, même Garry Bettman. Personne ne connait quelles seront les conditions auxquelles la population sera confrontée dans les prochains mois. La pandémie sera toujours présente certes, mais le commissaire de la LNH a évoqué certains scénarios pour un éventuel retour au jeu.

Bettman a notamment suggéré que les différentes équipes du circuit évoluent au sein de « bulles » sur de courtes périodes. Pour sa part, la Ligue pencherait plus sur l’idée que les diverses organisations jouent à domicile, sans partisans.

Ceux-ci ne font pas l’unanimité chez les propriétaires. Selon ce que rapporte le New York Post, quelques-uns ont mentionné qu’ils ne seraient pas en mesure de survivre financièrement à ces plans. Ils préféreraient même ne pas jouer la campagne 2020-2021 si aucun spectateur ne peut venir voir jouer leurs équipes favorites.

Situation difficile à Edmonton

Les répercussions de la pandémie actuelle pour les propriétaires peuvent déjà se faire sentir. Plus tôt cette semaine, Rick Westhead, journaliste pour plusieurs médias sportifs, nous apprenait que les Oilers d’Edmonton étaient poursuivis par un hôtel de Dallas.

Le Crescent Court les inculpe en raison d’un chèque de 28 000 $ ayant rebondi à la suite d’un séjour de l’équipe en décembre 2019. L’établissement a également indiqué qu’ils doivent un montant supplémentaire de 27 000 $ pour une autre visite en mars dernier. Bref, les Oilers doivent un total de 55 000 $ à cet hôtel.

Tim Shipton, vice-président des communications au sein de l’organisation des Oilers d’Edmonton, a mentionné que le club albertain « travaillait en coopération » pour résoudre le différend. Il a également ajouté que cette situation fait partie des problèmes en suspens de l’arrêt inattendu de la saison dernière.

Transferts d’équipes?

Pour plusieurs franchises, repartir une saison sans spectateurs implique des pertes énormes. Certains propriétaires ne voudront également pas payer certains coûts associés à une campagne sans revenu garanti. C’est l’évidence même. Plusieurs de ces organisations ont beaucoup de difficultés actuellement.

Bref, des ventes ou transferts d’équipes pourraient se matérialiser au cours des prochains mois en raison de la COVID-19. Gens de Québec, préparez-vous puisque le moulin à rumeurs repartira de plus belle!

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.