info@levestiairech.com
Canadiens

Combien de saisons encore pour Shea Weber?

622Views

La saison 2021 sera la cinquième que Shea Weber passera avec les Canadiens de Montréal depuis l’échange très médiatisé impliquant aussi P.K. Subban.

Voir cet article de mon collègue Ibsen Pepperall à ce sujet.

https://danslenclave.ca/lechange-weber-subban-4-ans-plus-tard/

Le vétéran de 35 ans et 15 saisons dans la LNH jouera très bientôt son 1000e match en carrière en saison régulière (il en est à 990), probablement en Février 2021 si la saison débute bien le 13 Janvier 2021.

Malgré son âge avancé pour un joueur de la LNH, le capitaine du Tricolore demeure l’un des meilleurs défenseurs de toute la ligue.

En fait, Weber joue plus de 24 minutes en moyenne par partie (11e en ce domaine chez tous les défenseurs), du temps de glace passé à affronter constamment les meilleurs effectifs adverses. Et il réussit à très bien produire à l’attaque en dépit de tous ces facteurs, avec 127 points en 227 parties dans l’uniforme du CH (environ 46 points / 82 matchs).

Consultez cette page internet pour plus de données statistiques concernant Weber.

https://www.hockey-reference.com/players/w/webersh01.html

Bon, il est vrai que Shea Weber s’est blessé assez souvent lors des dernières années, et a visiblement ralenti comparé à ses beaux jours à Nashville. Mais ses fortes performances pendant les séries ont été rassurantes quant à la capacité du défenseur de continuer à suivre le jeu, de performer malgré le temps qui passe.

Là où le bas blesse quant aux chances de Shea Weber de finir son contrat

Cependant, une ombre se dresse au tableau en ce qui a trait à la longévité du capitaine des Canadiens: le contrat de Shea Weber, octroyé par les Flyers et égalisé par Nashville, qui est valide jusqu’en 2026.

En effet, cette entente prévoit que le défenseur tout-étoiles ne se fasse payer que $1M par saison de 2023-2024 à 2025-2026, ce qui pourrait influer sur sa motivation à jouer.

source: capfriendly.com

Weber, qui aura déjà 38 ans en 2023 et amassé près de 130 millions de dollars ($129.831M) au cours de sa carrière à cette date, sera-t-il prêt à se donner coeur et âme pour s’entraîner malgré la douleur, passer du temps loin de sa famille durant la saison et risquer sa santé à long-terme pour les $1M de dollars supplémentaires par année que lui rapporteront ses trois dernières années de contrat?

Peut-être en fait, Weber est après tout un véritable passionné de hockey. Enfin, la décision lui appartient et il agira au meilleure de son intérêt personnel, mais les chances sont malgré tout très grandes pour qu’il décide de s’arrêter au terme de la saison 2022-2023.

Ou encore qu’il se trouve une maladie chronique un peu tirée par les cheveux pour ne pas compter sur la masse salariale de l’équipe quand son salaire passera à $1M, comme l’a fait Hossa en 2017-2018 pour Chicago.

https://www.nhl.com/blackhawks/news/medical-update-on-marian-hossa/c-290029810

Mais qu’est-ce que ce départ éventuel implique pour Montréal?

La simple logique nous dicte que Shea Weber risque fort de jouer encore trois saisons, avant de se retirer à l’aube de la saison 2023-2024.

Donc, il faut que les Canadiens parviennent à identifier et développer un successeur (probablement Romanov) au meilleur défenseur de l’équipe d’ici là s’ils souhaitent être compétitifs, même chose pour Petry dans 4-5 ans. Il est très probable que cette situation précaire ait aussi motivé en quelque sorte la décision du Tricolore de repêcher Kaiden Guhle au 16e rang en 2020.

Mais heureusement, les circonstances du contrat qu’a signé le grand défenseur avec Nashville entrent en ligne de compte et pourraient accorder aux Canadiens certains avantages non-négligeables envers cette dernière équipe.

Je parle ici de la pénalité de reprise de masse salariale imposée par la Ligue nationale aux Prédateurs.

Année où Weber arrête de jouerMontant de la pénalité imposéeDurée de la pénalité, en années
2021$4,914,2865
2022$6,142,8574
2023$8,190,4763
2024$12,285,7142
2025$24,571,4281
Pénalité sur la masse salariale des Prédateurs dépendamment de l’année où Weber arrête de jouer

Ainsi, dans l’éventualité où la Ligue nationale ne se rétracte pas comme elle l’a fait avec les Devils et leur pénalité pour le contrat illégal accordé à Kovalchuk, il se pourrait que les Prédateurs se voient forcés de transiger avec le CH pour obtenir les droits de Weber plutôt que de le voir simplement prendre sa retraite, ce qui pourrait les obliger à donner de très bons espoirs au Tricolore.

Finalement, si le fait de perdre l’un des meilleurs défenseurs des vingt dernières années pourrait faire très mal à l’équipe pour 2023-2024, il faut admettre que la perspective de recevoir une compensation de la part de Nashville met un peu de baume au coeur tout de même.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.