info@levestiairech.com
CanadiensLatest News

CMJ : Jan Mysak en quête de rédemption

480Views

Le jeu des comparaisons

Dans mes derniers articles, j’ai comparé le style de jeu de Luke Tuch à Jamie Benn et celui de Sean Farrell à Johnny Gaudreau, ce qui en a fait réagir plus d’un. Cette fois je ne vais donc pas comparer Jan Mysak, choix de 2e ronde du Canadien (48e au total) à Nikita Kucherov. De toute façon, d’autres journalistes le font déjà.

La République tchèque et le CMJ

En 2000, l’équipe de la République tchèque menée par Milan Kraft et Martin Havlát marquait l’histoire en battant Ilia Bryzgalov et la Russie pour remporter leur premier Championnat du monde Junior de leur histoire.

En 2001, cette fois menés par Pavel Brendl, Martin Erat et nul autre que Tomáš Plekanec, ils réussissaient l’impensable en l’emportant une 2e année de suite (un back-to-back comme dirait Pat Maroon).

Depuis, la Tchéquie a dû se conter d’une médaille de bronze en 2005 comme seul podium…

Une équipe en quête de rédemption

L’an dernier, la République tchèque était le pays hôte du tournoi. Les choses ne se sont toutefois pas déroulées comme prévu pour eux, ils ont plié pavillon au premier tour dans une défaite de 5-0 contre la Suède pour ainsi terminer 4e dans le groupe B uniquement. Mysak avait tout de même fait un but et une passe en 5 rencontres (alors qu’il n’avait que 17 ans). Autre moment embarrassent du tournoi : une défaite de 7-2 devant leurs partisans face au Canada lors du dernier match de qualification. Il sera donc à parier que les Tchèques voudront se venger cette année alors que le tournoi débarque justement au Canada.

De ce fait, leur équipe de cette année ne sera pas à sous-estimer. Dans les 28 joueurs qui ont fait le voyage pour Edmonton, 9 appartiennent déjà à une équipe de la LNH. Appart Mysak qui en sera à son 2e CMJ, Jan Bednar fait partie des gardiens retenus. Ce dernier est un choix de 4e ronde des Red Wings de Détroit et, dernièrement cet été, le Titan d’Acadie-Bathurst l’a repêcher 2e au total lors du repêchage européen. Un autre nom familier est celui d’Adam Raska, un choix de 7e ronde des Sharks de San José qui évoluait avec l’Océanic de Rimouski et Alexis Lafrenière l’an dernier (récoltant 21 points en 35 rencontre). Bref, ils risquent de jouer avec le couteau entre les dents, d’autant plus que cette année marquera le 20e anniversaire de leur dernière conquête du tournoi…

Un jeune vétéran

Pour en revenir à Mysak, on peut s’attendre à voir une version améliorée de l’année dernière. Alors que ces statistiques sont quelque peu décevantes (un seul point en 11 matchs), il faut savoir qu’il évolue contre des joueurs beaucoup plus âgés que lui. Notamment, d’anciens vétéran de la LNH comme Petr Straka (28 ans) et Peter Mueller (32 ans) évoluent dans cette même ligue. Pour le reste, il ne se défile aucunement de sa baisse de production, mais mentionne tout de même avoir grandement amélioré son jeu défensif.

De plus, si vous n’êtes pas impressionnés par ces statistiques européennes, ses statistiques en territoire canadien vous impressionneront peut-être davantage. En effet, après le parcours décevant de la Tchéquie au tournoi de l’an dernier, Mysak a décidé d’aller dans la OHL. Il évoluait cette fois contre des joueurs de son âge, avec les Bulldogs d’Hamilton et pour améliorer son hockey « nord-américain ». Résultats : plus d’un point par match, soit 25 en 22 (dont 15 buts).

Faisant partie des 3 espoirs du CH qui participent au tournoi (Guhle/Canada & Caufield/USA), il sera très certainement à surveiller.

Pour le reste, si vous avez une quelconque question sur Mysak ou son équipe, je vais vous laisser la lui poser directement. C’est en effet la chance que l’IIHF vous donne dès ce soir à 18:30 lors d’un Facebook Live en prévision du tournoi.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.