info@levestiairech.com
CanadiensLNH

Où se classe le Tricolore dans la division toute canadienne ?

1.69KViews

Bien que l’on ignore toujours quand ou même si les joueurs effectueront un retour au jeu pour la saison 2021, le contexte de la pandémie risque d’amener son lot de changements. Au stade où on en est, un calendrier de 82 matchs est évidemment hors de question. Une saison écourtée est donc la seule solution pour avoir droit à du hockey de la LNH dans les prochains mois. Qui plus est, en raison de la fermeture des frontières entre les États-Unis et le Canada qui empêche le voyagement non essentiel, un remaniement des divisions sera nécessaire.

C’est à tout le moins la rumeur qui court depuis quelques semaines déjà. Et un des secrets les moins bien gardés dans l’entourage de la ligue est la création potentielle d’une division 100% canadienne. C’est l’option la plus logique et ça donnerait droit à tout un spectacle. Selon le site web de Sportsnet.ca, voici de quoi pourraient avoir l’air les nouvelles divisions dans la LNH :

GROUPE AGROUPE BGROUPE CGROUPE D
Canadiens de MontréalCoyotes de l’ArizonaBlackhawks de ChicagoPenguins de Pittsburgh
Maple Leafs de TorontoKings de Los AngelesPredators de NashvilleFlyers de Philadelphie
Sénateurs d’OttawaSharks de San JoseRed Wings de DétroitCapitals de Washington
Oilers d’EdmontonGolden Knights de Las VegasBlue Jackets de ColumbusDevils du New Jersey
Flames de CalgaryAvalanche du ColoradoHurricanes de la CarolineBruins de Boston
Canucks de VancouverStars de DallasLightning de Tampa BayIslanders de New York
Jets de WinnipegDucks d’AnaheimPanthers de la FlorideRangers de New York
 Wild du Minnesota/Blues de Saint-LouisWild du Minnesota/Blues de Saint-LouisSabres de Buffalo
Source : Sportsnet.ca

Si ces remaniements se concrétisent, la division toute canadienne serait, à mon avis, la plus relevée de toute la LNH. Le format des séries et la formule pour se qualifier demeurent incertains, mais la rumeur veut que les quatre meilleures formations dans chaque groupe se disputent une place pour les demi-finales de la Coupe Stanley. Avec la parité dans la LNH et le calibre des équipes canadiennes, il sera très difficile pour Montréal de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Malgré tout, j’ai choisi de vous présenter aujourd’hui mon classement final dans la division et où se situe le Tricolore dans le lot. Voici donc l’ordre :

  1. Toronto
  2. Vancouver
  3. Calgary
  4. Edmonton
  5. Winnipeg
  6. Montréal
  7. Ottawa
Mon raisonnement

Avant de me jeter des pierres, laissez-moi vous expliquer mon raisonnement. Selon moi, les positions 1 à 4 sont totalement interchangeables. Ce sera très serré entre ces quatre équipes. Néanmoins, Toronto regorge de talent et si l’équipe peut compter sur Frederik Andersen et jouer avec plus de constance en 2021, la première position est clairement envisageable.

Du côté de Vancouver, les jeunes talents comme Pettersson, Horvat, Boeser et Hughes ont progressé à vitesse grand V dans les séries et ils seront des adversaires de taille soir après soir. Braden Holtby servira de mentor à Thatcher Demko et les deux gardiens devraient se partager la cage des Canucks. Un bon duo de gardiens, une attaque redoutable et un futur candidat au Norris dans ses rangs, ça augure bien.

Calgary a enfin réglé le problème dans les filets avec la signature de Jacob Markström et à mon avis, la ligne de Gaudreau, Monahan et Lindholm ne connaîtra pas une deuxième mauvaise saison consécutive. Je m’attends à ce que ces trois joueurs rebondissent en force et mènent les Flames loin.

Les Oilers, quant à eux, ont droit au duo McDavid-Draisaitl. Leur profondeur est loin d’impressionner, mais avec un tandem aussi effrayant, on ne peut jamais les compter pour battus. Qui plus est, l’ajout de Tyson Barrie sur l’avantage numérique rend Edmonton encore plus redoutable.

En ce qui a trait aux Jets de Winnipeg, ils présentent à nouveau une attaque très solide pouvant faire mal paraître n’importe quelle défensive. Et évidemment, le fait d’avoir le plus récent récipiendaire du trophée Vézina, ça ne nuit pas non plus et ça vient pallier la faiblesse du club en défense.

Dans le cas de Montréal, les ajouts de Marc Bergevin cet été ont grandement amélioré le club. Cependant, il manque toujours de talent brut dans l’offensive du CH, contrairement aux équipes nommées plus haut. La brigade défensive devrait être solide, avec Edmundson et Romanov qui se greffent au groupe. Et si Carey Price joue comme en séries, il volera sûrement quelques matchs ici et là.

Malgré tout, j’ai quand même l’impression que ce ne sera pas suffisant. On devrait continuer de voir Suzuki et Kotkaniemi progresser et les acquisitions de Toffoli et Anderson vont sans aucun doute aider l’attaque montréalaise. Cependant, je crois qu’on ne peut pas s’attendre à ce que ces joueurs rivalisent soir après soir avec les machines offensives qui les devance au classement.

Pour le moment, la seule quasi-certitude est que les Sénateurs devraient finir derniers. L’équipe est en reconstruction et les ajouts de Dadonov et Murray ne transformeront pas cette équipe de fond de classement en aspirante en un claquement de doigts.

Injuste pour Montréal ?

La division 100% canadienne devrait offrir tout un spectacle aux partisans et j’en suis le premier content. En même temps, je trouve ça dommage de voir que les Canadiens se retrouvent dans un groupe aussi fort, parce qu’ils auraient pu participer aux séries cette saison avec la formule actuelle. C’est d’autant plus triste quand on regarde le groupe B, où l’Avalanche et les Golden Knights n’auront pratiquement aucun défi.

Sur papier, Montréal est une formation nettement meilleure qu’en 2019-2020, mais la division atlantique est aussi plus faible que la potentielle division canadienne. Le défi risque d’être trop grand pour Montréal cette année, mais il ne faut pas désespérer pour autant. Avec les jeunes qui poussent, l’avenir s’annonce très prometteur pour le CH. Encore une fois, chers partisans, la patience est de mise.

Pour consulter l’article de Sportsnet.ca : https://www.sportsnet.ca/nhl/article/time-running-short-nhl-start-next-season-jan-1/

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.