info@levestiairech.com
Canadiens

Ce que les Canadiens doivent améliorer demain soir

Crédit: La Presse Canadienne
372Views

Avant de me lancer des tomates ou de me traiter de rabat-joie, je ne vais pas faire le procès des Canadiens. Ils ont joué un solide match. Romanov m’a beaucoup impressionné et surpris pour son premier match dans la LNH. Le nouveau venu Josh Anderson a fait sentir sa présence dès le début du match et son trio a été sans contredit le meilleur contre les Maple Leafs de Toronto mercredi dernier. Mais le Tricolore a des choses à corriger en vue de son prochain affrontement contre les Oilers d’Edmonton.

L’indiscipline

L’histoire se répète… Les Canadiens ont souvent été au cachot la saison dernière. En saison régulière, ils totalisent 514 minutes de pénalité. Mais ce qui frappe encore plus l’imaginaire, c’est que le Bleu-Blanc-Rouge figure dans le top 10 des équipes les plus punies de la dernière décennie. Plus précisément au septième rang. Selon 25Stanley, ils ont passé 3451 minutes au banc des punitions. Comme vous remarquez, ça ne date pas d’hier… Pour revenir au match, ça a coûté cher au Canadien. Ils ont été pénalisés cinq fois. C’est trop, beaucoup trop face à une équipe qui regorge de talent en attaque avec Tavares, Marner ou Matthews. Ils se sont même défendus à 5 vs 3 avec les pénalités de Suzuki et Weber. Vous me direz que Weber a été malchanceux quand il a envoyé involontairement la rondelle dans les gradins. Vous avez raison. Par contre, les Leafs en ont profité. De plus, je n’ai pas compris pourquoi Chiarot a jeté les gants face à Simmonds. Ce n’était vraiment pas nécessaire. D’autant plus qu’après la partie, les coéquipiers de Wayne Simmonds ont dit aux médias que ça leur avait insufflé de l’énergie… Bref, contre les Oilers, les Canadiens doivent éviter le banc des punitions (surtout quand tes adversaires ont le meilleur joueur de la planète en Connor McDavid!)

Mises en jeu

Autre aspect qui a fait défaut chez les Canadiens, ce sont les mises en jeu. Le Tricolore a terminé la soirée avec une efficacité de 46 %. Ce n’est pas mauvais, mais ce n’est pas extraordinaire non plus! Jake Evans a gagné une mise en jeu sur les sept qu’il a dispustées. Jesperi Kotkaniemi en a gagné une seule en neuf lui aussi. Nick Suzuki a offert un rendement respectable (7 en 15). Brendan Gallagher et Tomas Tatar ont gagné deux et un des duels qu’ils ont livrés. Mais celui qui a le plus tiré son épingle du jeu est (sans surprise) Phillip Danault qui a remporté 17 des 28 mises en jeu qu’il a disputées.

En terminant, il y a eu plus de points positifs que négatifs dans la défaite du Canadien face à ses rivaux torontois. Il est important de le souligner! S’ils jouent du hockey inspiré pendant 56 matchs, les partisans du Canadien vont passer un plus bel hiver!

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.