info@levestiairech.com
Canadiens

P-L Dubois à Montréal : réalité ou fiction ?

8.54KViews

Depuis quelques jours, la saga P-L Dubois est un sujet très chaud dans les quatre coins de la LNH. La demande d’échange de Dubois ainsi que les commentaires de John Tortorella sont rendus une bombe à retardement chez les Blue Jackets et à travers la ligue.

Voici quelques déclarations de John Tortorella à ce sujet.

«Il veut partir, a lancé Tortorella. Il n’a pas donné de raison. Il devrait être plus honnête. Il a besoin de continuer de faire les choses qui vont aider cette équipe à gagner et d’être le meilleur coéquipier possible. Sinon, je ne sais pas où on s’en va. C’est une situation et nous allons gérer au jour le jour.»

John Tortorella

Le bouillant entraîneur des Blue Jackets en rajoute en affirmant qu’il désire développer des joueurs qui veulent jouer pour l’équipe. Mais son travail demeure de faire gagner le club avec tous les joueurs même si P-L Dubois a signifié son désir de quitter le navire.

« C’est très difficile pour moi lorsqu’un joueur ne veut pas jouer ici, surtout à un si jeune âge et après le temps que nous avons investi pour le développer. C’est dur pour moi. Je ne sais pas ce que ça implique pour moi alors que la saison va commencer. Je serai très honnête avec vous parce que je veux passer mon temps à développer les gens qui veulent être ici. Mais je dois continuer à diriger l’équipe de hockey pour qu’elle soit la meilleure possible. »

John Tortorella

Les rumeurs en lien avec le CH s’intensifient!

Un jeune Québécois talentueux de 22 ans : rien de plus alléchant pour les Canadiens de Montréal. Or un joueur de la trempe de P-L Dubois ça se paye, et les Jackets sont très gourmands dans leurs demandes envers le Tricolore. Alors voici quelques raisons qui pourraient refroidir les ardeurs de Marc Bergevin dans sa quête de l’obtention du joueur de centre. Les éléments ciblés par Jarmo Kekalainen seraient Nick Suzuki, Alexander Romanov et Jesperi Kotkaniemi.

Nick Suzuki

Le nom qui revient le plus souvent est celui du jeune Nick Suzuki. Mais pourquoi le Canadien donnerait Suzuki pour Dubois alors que Suzuki est en train de s’approprier le poste de 1er centre à Montréal. Nick est en train de développer une excellente chimie avec Jonathan Drouin depuis les séries de l’été dernier. Cette chimie entre Drouin et Suzuki s’est aussi transportée avec le nouveau venu Josh Anderson. Pour une fois que Drouin est à l’aise avec son joueur de centre et que ça semble durer. Alors pourquoi risquer de briser le rythme de ce trio ?

Jesperi Kotkaniemi

Le 3e choix au total a eu un début de carrière en dent de scie. Une première saison prometteuse, mais une deuxième qui a semé des doutes. Un passage avec le Rocket et des Entraîneurs privés en Finlande lui auront permis de prendre confiance. De plus, Kotkaniemi et Dubois ont des styles de jeu assez similaire. En effet, les 2 centres sont des joueurs robustes et talentueux avec une bonne vision de jeu. Alors dans mon livre à moi, pourquoi échanger pour échanger ? Kotkaniemi n’a pas de problème d’attitude, et il est en constante progression. Pour l’instant KK vs Dubois ça ressemble à 4 trente sous pour une piastre.

Alexander Romanov

Depuis la retraite de Andrei Markov, le Canadien ne l’a jamais remplacé. Mikhail Sergachev qui était voué à prendre ce rôle, a été utilisé pour obtenir Jonathan Drouin dans le but de combler un trou à l’attaque. Romanov a été une surprise au repêchage de 2018, et les partisans du CH l’attendent depuis 2 ans. On dit de Romanov qu’il est un défenseur passionné et explosif à la P.K Subban lors de son arrivée à Montréal. Les partisans du CH n’accepteront jamais de le perdre avec le premier match qu’il nous a offert. Romanov sera le prochain grand défenseur chez le Tricolore. Marc Bergevin l’a classé intouchable, il ne veut surtout pas répéter le même cauchemar que le départ de Ryan McDonagh.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.