info@levestiairech.com
LNH

Barzal n’est pas au camp des Islanders de New York

Crédit photo - Brad Penner
353Views

Les partisans des Islanders de New York ont un sentiment de déjà-vu puisque leur vedette offensive semble prendre son temps afin de s’entendre sur les modalités d’un contrat. Une situation qui rappelle celle de John Tavares lors de l’été 2018.

Le camp d’entraînement des Islanders de New York étant officiellement en cours, il y a une absence de taille en ce premier jour. En effet, Mathew Barzal demeure sans contrat et, comme c’est souvent le cas dans ces types de scénarios, Barzal a choisi de se retirer du camp jusqu’à ce qu’une entente soit signée.

L’entraîneur-chef de la formation, Barry Trotz, a confirmé le tout lors d’une discussion avec Arthur Staple, journaliste pour The Athletic. Il préfère toutefois rester concentré sur ce qu’il peut contrôler, plutôt que sur ce qu’il ne peut pas. En d’autres termes, il se contente de travailler avec ce qu’il a à sa disposition.

« Il faut s’assurer qu’on soit capable de s’adapter. On va se préoccuper de ceux qu’on peut mettre sur la glace », dit-il.

Qui à blâmer?

Barzal est le cœur de l’attaque des Isles. New York a terminé avec la 23e offensive de la ligue la saison dernière, mais Barzal a accumulé 60 points (19 buts et 41 passes) en tête de l’équipe en 68 rencontres.

Étant un agent libre avec restriction, le joueur étoile de l’organisation se trouverait à Long Island et continuerait de négocier un nouveau contrat. Alors, si les deux camps en venaient à une entente, Barzal serait en mesure de se joindre à la formation presque immédiatement.

Bien que les Islanders disposent que de 3,9 millions de dollars sur leur masse salariale, 6 millions de dollars supplémentaires seront disponibles pour le directeur général Lou Lamoriello. Il pourra avoir accès à ce montant puisqu’il pourra placer Johnny Boychuk sur la liste des blessés à long terme. Rappelons que le vétéran défenseur a récemment mis un terme à sa carrière en raison d’une blessure à un œil.

Bref, Lamoriello dispose d’assez d’argents pour satisfaire les demandes de son jeune attaquant. S’il ne veut pas revire un scénario similaire que celui de Tavares en juillet 2018, il devrait le mettre sous contrat le plus rapidement possible.

Il est toutefois vrai que la pandémie vient chambouler les choses puisque les revenus de la LNH ont durement été touchés. Des contrats ont clairement été signés à rabais par certains joueurs en raison du gel de la masse salariale.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.