info@levestiairech.com
Canadiens

Avant-match Canadiens-Oilers, 16/01/21

398Views

Le match de ce soir, opposant Montréal à Edmonton, aura lieu au Rogers Arena, à 7:00 heure de l’Est. Ainsi, les Canadiens continueront leur séquence de 6 matchs à l’étranger pour débuter la saison 2021 avec deux parties contre les Oilers et se déplaceront vers Vancouver pour terminer ce premier voyage dans l’Ouest.

Historiquement, les Canadiens ont une fiche perdante contre les Oilers, comptant 41 victoires, 47 défaites et 4 matchs nuls depuis les années 1980. Plus précisément, le résultat des 35 dernières parties Canadiens-Oilers est horrible pour le CH, qui a cumulé seulement 12 gains contre 23 revers (34.29% de victoires).

Il est vrai que les échecs du passé ne sauraient être des garanties d’échecs dans le présent, l’inverse est vrai également, mais il demeure que cette fiche est loin d’être reluisante. Et le fait est que les Canadiens devront faire mieux contre Edmonton s’ils souhaitent se tailler une place en séries, surtout qu’ils les affronteront 9 fois cette saison avec les changements apportés aux divisions en 2021.

Bien que la saison soit toute jeune, les systèmes encore mal établis, il faudra déployer tout un effort défensif collectif pour stopper les monstres offensifs que sont McDavid et Draisait. Si les deux vedettes ne parviennent pas à s’illustrer, Montréal devrait selon toutes probabilités gagner le duel Canadiens-Oilers de ce soir.

Mais s’ils se libèrent pour un fraction de seconde au bon moment, et bien, le court vidéo qui suit pourrait bien se répéter, au détriment du CH et à la grande satisfaction des partisans des Oilers.

Mais comment arrêter McDavid et Draisaitl lors du match Canadiens-Oilers?

La réponse est simple. En les empêchant de jouer d’une manière ou d’une autre.

Mais puisque ce scénario s’annonce impossible, Claude Julien et les Canadiens devront se contenter d’essayer de ne pas commettre de revirements aux deux lignes bleues. Ils devront aussi éviter les pénalités, gagner plus de mise en jeu que contre les Leafs, et essayer de jouer de façon très structurée en zone neutre pour tenter de mettre un frein aux relances rapides des Oilers.

De plus, il faudra éviter de mettre trop souvent le duo Weber-Chiarot sur la patinoire en face de McDavid. Ces deux joueurs sont très bons défensivement contre la majorité des attaquants et libèrent l’avant du filet de Price avec brio, mais il ont quelques difficultés à couvrir les véritables marchands de vitesse, et McDavid est sans doute le joueur le plus explosif de toute la LNH. En outre, en 2020-2021 McDavid avait marqué un but à quelques secondes du début de match en exploitant la certaine lenteur des robustes défenseurs de Montréal, un situation qu’il ne faut pas répéter cette année.

La paire Edmunson-Petry est plus mobile et devrait se voir confrontée plus souvent qu’autrement au trio de McDavid par Claude Julien, si l’entraîneur-chef des Oilers, qui possède le dernier changement, le permet bien entendu.

Les Oilers possèdent deux des meilleurs joueurs au monde, qui peuvent exploser offensivement à tout moment, mais ils ont quand même certaines lacunes que les Canadiens pourraient exploiter.

Avec la blessure à long terme de Klefbom, les Oilers devront beaucoup se servir de Nurse, Larsson et Barrie, des joueurs solides mais qui évoluent tous dans des postes trop importants pour leurs capacités.

À ce titre, Tyson Barrie ne joue pas particulièrement bien défensivement et va éviter les contacts autant qu’il peut, préférant se délester de la rondelle lorsque mis au défi physiquement sur la bande. Larsson a parfois de la difficulté à dégager la zone sous pression, et des blessures l’ont rendu beaucoup plus lent qu’à ses beaux jours avec les Devils. Quant à Nurse, il a tendance à perdre son homme en couverture quand les présences adverses en zone défensive s’éternisent.

Oui, leur défense demeure somme toute solide malgré ces faiblesses. Mais avec un échec avant soutenu, de l’intensité et de la rapidité, les Canadiens pourraient emprisonner les Oilers dans leur zone, provoquer des revirements et peut-être capitaliser sur ces chances de marquer. De même, en forçant les Oilers à se défendre dans leur zone, les Canadiens empêchent du même coup leurs joueurs offensifs incroyables de se mettre en marche.

De plus, quoique certains des attaquants des Oilers sont excellents défensivement, les Nugent-Hopkins et compagnie, une bonne quantité de leurs joueurs, dont leurs grandes vedettes offensives, sont moins compétents en la matière. Les Canadiens de Montréal, en appliquant de la pression et se montrant patients, pourraient capitaliser sur certaines des erreurs commises et marquer des buts importants lors de ce match Canadiens-Oilers.

Koskinen n’est pas mauvais, simplement un gardien de but ordinaire.

Puisque Smith a été placé sur la liste des blessés à long terme, Koskinen est maintenant secondé par Olivier Rodrigue. Ce qui implique qu’il devrait entamer les deux matchs Canadiens-Oilers.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, Koskinen n’est pas un mauvais gardien du tout. Comme la plupart de ses contemporains il connaît parfois d’excellents matchs, mais commet aussi occasionnellement des bévues importantes. Surtout quand il n’arrive pas à bien voir la rondelle.

Il serait dont utile que les attaquant du Canadien, les Gallagher et Anderson de l’équipe, endurent les coups assenés par la défense des Oilers et tentent de voiler la vue de Koskinen.

De même, puisqu’il n’est pas un gardien de but élite les joueurs n’auront pas à se priver et attendre d’obtenir un angle parfait pour tirer.

Et en définitive, si les affrontements s’annoncent serrés et chaudement disputés, les Canadiens devraient avoir un avantage non-négligeable dans les filets puisque Price et Allen sont à mon sens meilleurs que le cerbère des Oilers.

Conclusion et prédictions en vue du match Canadiens-Oilers

Afin de maximiser leurs chances de gagner, les Canadiens devront donc non seulement tenter de ralentir McDavid en limitant les relances rapides, éviter les revirements et le banc de punition, essayer d’emprisonner les Oilers dans leur zone en gagnant les batailles à 1-contre-1, mais aussi s’assurer d’avoir le plus de trafic possible devant Koskinen et ne pas se gêner de tirer si l’opportunité se présente.

Si les Canadiens jouent bien et parviennent à exploiter les lacunes défensives de Oilers comme les Canucks l’ont fait lors de leur premier match, ils devraient pouvoir marquer un bon nombre de buts contre Koskinen.

Pour ce qui est de mes prédictions, je crois que les Canadiens vont l’emporter confortablement ce soir (quoique je ne m’aventurerai pas à déterminer le pointage final) et que Petry va s’illustrer comme il le fait à chaque fois qu’il affronte son ancienne équipe. Je crois également que Toffoli récoltera son premier but dans l’uniforme du Tricolore et que Romanov continuera le bon travail.

Ne nous reste plus qu’à attendre, écouter le match, observer les ajustements de Claude Julien ainsi que l’évolution de la partie Canadiens-Oilers et soutenir notre équipe dans la victoire comme dans la défaite. Espérons simplement que ce sera dans la victoire cette fois-ci, l’équipe en a besoin pour ne pas accumuler trop de retard.

Admin Pat
the authorAdmin Pat

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.